Le Tao du Cheval

Le Tao du Cheval

Linda Kohanov est une des initiatrices de la Thérapie assistée par les chevaux. Par ses recherches et expériences, elle a mis au point une méthode qui permet d’aider les personnes à mieux se connaître grâce à la formidable contribution des chevaux.

Bien qu’on puisse trouver des recueils sur tout ce qui concerne, de près ou de loin, le cheval et l’équitation, le Tao du Cheval nous emmène dans des chemins jusqu’alors inexplorés. Combinant l’équitation, l’éthologie, les pratiques ancestrales, et les dernières découvertes scientifiques en psychologie, neurosciences et développement personnel, cet ouvrage est un recueil de connaissances indispensable pour les cavaliers. Entre faits réels, imaginés, recherches scientifiques et voyages ésotériques, nous sommes transportés sur le dos d’un cheval dans l’irrationnel : le cerveau, les émotions, les relations, l’intuition et l’imaginaire.

Linda Kohanov met en mots ces notions vagues et indescriptibles que l’on peut ressentir avec les chevaux et avec nous-même.

On entend souvent dans les manèges que les chevaux peuvent ressentir nos humeurs. Mais, en réalité, comme on l’apprend dans Le Tao du Cheval, c’est bien plus que cela. Les chevaux possèdent un niveau élevé de conscience « socio-sensuelle ». Cela veut dire qu’ils sont hyper-empathiques : si une jument prend peur soudainement, cette peur se transmet au reste de la harde, provoquant la fuite de tous ses membres avant même qu’ils aient le temps de voir où était le danger. De plus, ils sont aussi capables de déceler nos émotions, même celles dont nous ne sommes pas conscients. Et, ils voient immédiatement la plus petite parcelle d’incohérence dans celles-ci. Il est donc très important de rester centré, c’est-à-dire cohérent avec ses émotions, lorsqu’on rentre en communication avec ces animaux.

S’il existe un domaine où les chevaux excellent en tant que thérapeutes, il s’agit bien du renforcement et de l’accroissement de la conscience de l’intelligence émotionnelle. Elle se partage en cinq capacités de base : la connaissance de ses propres émotions, la gestion de ses émotions, la motivation personnelle, la reconnaissance des émotions chez les autres, la maîtrise de l’art des relations. En thérapie assistée par les chevaux, on va utiliser le cheval comme « bio-feedback » pour pratiquer la conscience de soi, la gestion de ses émotions et les outils relationnels que des jeux de rôles avec un thérapeute dans un bureau, ne permettent pas vraiment d’explorer.

Une des multiples leçons du livre est la suivante. Lorsqu’une personne est dans un état d’esprit négatif, elle peut d’une certaine façon « contaminer » les autres. Cependant, si une personne peut nous contaminer avec ses humeurs négatives, nous pouvons aussi la contaminer avec une humeur positive. Il faut être suffisamment conscient pour comprendre ce qui se passe pour nous comme pour l’autre personne (ou le cheval), à un niveau non-verbal.

« Les mystères de la vie, les plus beaux cadeaux de l’existence arrivent bien souvent sur le dos d’un cheval noir… » Linda Kohanov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *